Humeur

( un rire et une larme )

Si le sourire est faux, mesquin,
Le rire est tout de vérité,
Causé par un quelconque brin
D’amour, d’ambiance, d’amitié ;
Révélé par un humour fin
Il est le fruit de la gaieté.

Sa sœur jumelle est une larme,
Elle est du cœur et c’est la franche
Âme de l’esprit qui s’alarme ;
Ornant la feuille de la branche
Elle se révèle sans arme
Une rosée en un dimanche.

Le soleil, muni de ses dons,
Aidé d’un vent doux et câlin,
Fait le sourire des saisons ;
La chaude caresse au matin
Etincelante de rayons
Semble n’avoir aucune fin.

Quand un esprit tremble, s’apeure,
Il est certain de tout maudire ;
Envahi de chagrin, il pleure,
Ignore le moindre sourire…
Aux alentours de sa demeure
Il entend des éclats de rire.

30 avril 1975