L’appétit

( la nappe et le drap )

Je vous rencontre peu souvent,
Nous allons partager la nuit
Dans le baume d’un détergent ;
Je me sens en flagrant délit,
Je n’ai pas votre parement
Car je ne suis qu’un drap de lit.

Monsieur, vos paroles galantes
Ornant mes qualités modestes
Ont le charme d’être émouvantes.
Avez-vous su que certains gestes
Ont sali mes valeurs charmantes
Avec du vin parmi les restes ?

Ma chère, j’ai le même cas,
Je suis victime d’appétit
Quand mes hôtes sont des appas,
Qu’ils disent croquer dans le fruit,
Parlant d’amour jusqu’au trépas,
Serait-ce du mien qu’il s’agit ?

Pendant que l’eau claire nous rince
Autour de nous chacun sommeille.
Ecoutez ma table qui grince
A l’abandon depuis la veille.
Acceptez mon amour, beau prince !
Et la pureté nous surveille.

9 août 1979