Amour

(l’instinct et la raison)

Un cœur se jure être certain
de n’aimer que dans l’absolu.
Il veut bâtir un lendemain
sans souci de le voir perdu,
chaudement il baise une main,
il donne sans avoir reçu.

La fille est dans l’indifférence.
Elle a raisonné par sagesse
avec une douce prudence,
elle aime la simple tendresse,
écarte toute la violence,
évite de faire promesse.

Un cœur ardant devient méchant ;
il voudrait entendre un écho,
le silence le fait brûlant ;
il ne sait plus trouver les mots,
des paroles inconsciemment
viennent se déverser à flots.

L’indifférence encor présente
annonce qu’elle a de la peine,
elle est une raison puissante
infligeant à ce phénomène
une vérité ruisselante :
elle a fait naître de la haine.

10 juillet 1976